Introduction à l'école à la maison...

Pour tout savoir sur la différence entre le "homeschooling" et le "unschooling" !... Ou encore pour tout connaître des démarches pour déscolariser son enfant !...

Introduction à l'école à la maison...

Nouveau messagede Le Dirlo... » Jeu 26 Fév 2009 , 6:00 pm

...

Ce petit texte de présentation n'est pas de moi... Mais je trouve qu'il résume bien la situation...

...

L’école à la maison désigne une forme d’éducation, généralement dispensée par les parents à leurs enfants, en dehors du contexte scolaire traditionnel.

Cette pratique a pris une importance croissante dans les pays anglo-saxons (Royaume-Uni, États-Unis,…) à partir de la fin des années 80.

En France, cette forme d’enseignement reste encore marginale: selon la dernière enquête réalisée par l’éducation nationale, 8 000 enfants (de 6 à 16 ans) seraient «scolarisés par le CNED» (Centre national d’enseignement à distance) et souvent pour des motifs précis (maladie, expatriation des parents, famille itinérante…) et un millier supplémentaire serait «instruit à la maison» par leurs parents ou par l’intermédiaire de cours privés.

D’après ces organismes de cours par correspondance et les associations, parents et enfants seraient de plus en plus nombreux à tenter l’aventure.

Quels sont les parents à même de dispenser des cours ?
En théorie, tous les parents peuvent prodiguer des cours à leurs propres enfants, car il n’est pas exigé d’avoir un diplôme spécifique. Accompagner un enfant dans ses apprentissages c’est apprendre avec lui, observer comment il apprend, et analyser les différentes phases de l’acquisition. En pratique, il s’agit d’un vrai travail, souvent à temps plein, qui nécessite une connaissance complète dans l’ensemble des matières enseignées, une grande patience, et un sens aigu de la pédagogie !

(Note du Dirlo : je relativise... je pense que n'importe quel parent est capable d'instruire ses enfants... du moins en ce qui concerne les enseignements de l'école élémentaire... jusqu'au CM2 donc...)

Comment faire pour scolariser son enfant à domicile ?
Il « suffit » d’envoyer un courrier en A/R à la mairie et à l’Inspection d’Académie dont dépend le foyer signalant qu’il a été décidé de poursuivre la scolarité de l’enfant à domicile

Pourquoi choisir l’école à la maison ?
Les raisons qui poussent de nombreux parents à instruire eux-mêmes leurs enfants, varient d’une famille à l’autre.

Alors que pour certains, les motifs sont essentiellement pédagogiques (qualité de l’environnement scolaire, volonté de faire avancer plus vite leurs enfants) ou philosophiques (méfiance par rapport au système d’éducation institutionnel, objection au contenu des programmes scolaires) pour d’autres cette solution représente souvent le seul choix possible (problèmes de santé, phobie scolaire, problèmes géographiques ou financiers, …).

Des raisons « psychologiques » peuvent aussi entrer en ligne de compte : respecter la liberté et l’épanouissement des enfants, ou privilégier une véritable vie « sociale », plus autonome et libre.

Quels avantages pour ce mode de scolarisation ?
Les raisons principalement retenues sont le temps passé, le contrôle de ce que l’enfant apprend, une plus grande implication dans la transmission des savoirs, et la protection de l’enfant vis-à-vis de situations sociales négatives.

Par ailleurs, l’école à la maison permet aux parents de s’occuper individuellement de l’enfant et d’adapter l’apprentissage à son rythme et à ses difficultés.

Et les inconvénients ?
Les principaux obstacles de ce type d’enseignement restent le coût, la motivation de l’enfant qu’il faut sans cesse entretenir, la nécessité de défendre le choix de l’école à la maison, l’effort indispensable pour s’assurer que l’enfant a l’occasion de rencontrer d’autres élèves de son âge et, surtout, la capacité des parents de couvrir l’ensemble des programmes scolaires.

Enfin, cette pratique nécessite un investissement important de la part des parents ainsi qu’un emploi du temps qui permette d’assumer ce choix.

Quand est-il de la socialisation de l’enfant ?
L’une des craintes fréquemment évoquée est l’isolement potentiel que peuvent subir les enfants privés des contacts avec d’autres élèves.

Ces enfants, sortis du système scolaire classique, peuvent toutefois côtoyer des personnes de tous âges dans la journée, rencontrer ou correspondre avec d’autres familles non scolarisées. ou participer à de nombreuses activités extra-scolaires.

Retenons que de nombreux parents tentent précisément d’échapper à cette « socialisation » faite de pression sociale exercée par les autres enfants scolarisés, de brimades ou de mauvaises influences.

Pour la plupart de ces parents le choix de la scolarisation à domicile améliore le développement social de l’enfant qui vit une socialisation plus saine et plus naturelle, en interagissant plus avec leur environnement extérieur.

Ceci conduit à une influence accrue des adultes et une moindre de la part des autres enfants, ce qui produit de jeunes citoyens plus mûrs.

Et la loi dans tout ça ?
La loi Jules Ferry instituant l’instruction obligatoire précise que « L’instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l’un d’entre eux, ou toute personne de leur choix ».

Les parents peuvent donc décider d’instruire eux-mêmes leurs enfants, à condition de faire une déclaration annuelle en mairie et à l’inspection académique. Des contrôles annuels pédagogiques sont prévus par la loi.

Quelles méthodes utiliser ?
Certaines familles emploient des manuels scolaires ou des cours par correspondance.

D’autres utilisent des pédagogies particulières : ils guident l’enfant dans les matières de base (français, mathématiques) et à l’aident à développer et à approfondir ses intérêts personnels.

En définitive, le choix éducatif de chaque famille étant différent, une grande diversité de méthodes et d’approches sont expérimentées. Il faut savoir, cependant, que le décret du 23 mars 1999, qui définit les connaissances requises d’un enfant non scolarisé, impose des domaines de connaissances assez vastes et exige qu’un niveau comparable à un enfant scolarisé soit visé pour la fin de la période d’instruction obligatoire.

Cela étant, il ne faut pas hésiter à faire appel à des aides extérieures, des organismes de soutien scolaire qui peuvent renforcer l’élève dans certaines matières et créer ou recréer le lien social.

Peut-on passer des examens sans aller à l’école ?
On peut passer le brevet et le bac en candidat libre, en s’inscrivant auprès du rectorat de sa région.

Quels contrôles sont effectué par l’Education Nationale ?
Les contrôles sont à la fois fréquents et pointus, pour éviter sans doute que ce type de pratique ne se généralise au motif d’éviter les «dérives sectaires».
Ce sont les inspecteurs d’académie qui, dans chaque département, sont chargés d’encadrer ces familles et de vérifier si l’enfant a le «niveau requis».

Par ailleurs, le CNED, le seul établissement public qui délivre un enseignement à distance à des prix abordables, n’accepte en «scolarité complète» que les enfants qui ont reçu un «avis favorable» des inspecteurs d’académie. Ces derniers ne l’accordent que pour des motifs «répertoriés» (maladie de l’enfant, expatriation des parents…).

...

Voilà !...

Et si vouhaitez en savoir davantage, ce forum et Kinorev sont là pour vous apporter des réponses !...

...

:wink:
...
Notre Vie Nous Appartient !...
...
Avatar de l’utilisateur
Le Dirlo...
Assistant Scolaire
 
Messages: 2958
Inscription: Jeu 28 Déc 2006 , 1:44 pm
Localisation: La Terre...

Re: Introduction à l'école à la maison...

Nouveau messagede kinorev » Sam 28 Fév 2009 , 12:29 pm

Voilà, voilà, Kinorev arrive...

Hum....je voudrai juste revenir sur ce point:

Et les inconvénients ?
Les principaux obstacles de ce type d’enseignement restent le coût, la motivation de l’enfant qu’il faut sans cesse entretenir, la nécessité de défendre le choix de l’école à la maison, l’effort indispensable pour s’assurer que l’enfant a l’occasion de rencontrer d’autres élèves de son âge et, surtout, la capacité des parents de couvrir l’ensemble des programmes scolaires.

Enfin, cette pratique nécessite un investissement important de la part des parents ainsi qu’un emploi du temps qui permette d’assumer ce choix.



Le coût : Il n'est pas couteux de faire l'école à la maison, sauf si vous prenez des cours par correspondances privés ( comme si vous mettiez vos enfants en privés).
Certainement moins que l'école publique !
Vous dépensez beaucoup moins en matériel scolaire, il n'y a plus l'épate devant les copains !
De la même manière, vous dépensez moins en vêtements et chaussures "propres" et d'apparat aussi...
Peut -être dépenserez vous plus d'argent dans les activités extérieures....c'est relatif...en se débrouillant bien, on trouve des sorties pas chères, on crée des réseaux avec des activités peu couteuses, ainsi que pour le matériel scolaire, on arrive, en partageant , en étant, à l'affut des occasions, dans les brocantes, les emmaüs, on trouve des tas de merveilles pour pas cher :wink:

l’effort indispensable pour s’assurer que l’enfant a l’occasion de rencontrer d’autres élèves de son âge
Bof ! On s'aperçoit que les enfants n'en ont pas tant besoin que çà, en tout cas, moins qu'on ne le pense...
Avez vous besoin vous même d'être 24 h sur 24 avec vos collègues du même âge ?
Avions nous, étant enfant, envie, chaque jour de retrouver nos semblables ?
Les activités extérieures le permettent un peu, vivre, tout simplement et être ouvert, permet de rencontrer des tas de gens d'âges différents et d'apprendre des tas de choses sans avoir le nez dans un cahier et d'être évalué pour nos performances.

Je dirai une seule chose : Vivre, c'est être soi-même : L'éducation est simplement de révéler à l'enfant ce qu'il EST et non pas, ce que nous voulons qu'il soit
.

la motivation de l’enfant qu’il faut sans cesse entretenir

Un enfant non-sco est beaucoup plus motivé dans SES apprentissages qu'un enfant scolarisé....je souligne le "ses" car l'école à la maison reste rarement du scolaire pur...on apprend à faire confiance à nos enfants et à les laisser libres de choisir leur façons, moments d'apprentissage...comme nous, ils apprennent tout le temps, sans obligatoirement passer 6h assis devant une table !

Je vous renvoie à vous même :
En pourcentage, qu'avez vous retenu de vos cours ?
Ce que vous faites en ce moment, l'avez vous appris sur les bancs de l'école ?

( sans dire qu'on y apprend strictement rien, hein, heureusement ! :wink: )

un investissement important de la part des parents ainsi qu’un emploi du temps qui permette d’assumer ce choix

heu, je répondrai ici : http://www.ecole-en-pyjama.net/Devons-nous-avoir-les-moyens-pour.html

la capacité des parents de couvrir l’ensemble des programmes scolaires.

Non, nous n'avons pas obligation de suivre les programmes scolaires (heureusement :roll: ) . la seule obligation est d'avoir le même niveau à 16 ans !
Ce qui est très relatif, héhé ! comparez 2 élèves de 16 ans, et vous verrez....s'il faut comparer ! :roll:

la nécessité de défendre le choix de l’école à la maison

ça c'est sur eco100 Quoi je fais tout de suite ???? :lol:
Avatar de l’utilisateur
kinorev
Bavard...
 
Messages: 66
Inscription: Mer 05 Nov 2008 , 12:38 pm


Retourner vers Toutes vos questions sur le sujet...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron