Rédaction comportement

J'ai un contrôle la semaine prochaine et j'ai toujours rien compris !...

Rédaction comportement

Nouveau messagede Mathilda » Sam 26 Nov 2016 , 4:15 pm

Bonjour,
Peux-tu me corriger?
Sujet: Un ami ou un adulte de votre entourage vous a convaincu de changer votre comportement.
Vous raconterez cette expérience en rappelant d'abord comment vous vous comportiez puis comment votre interlocuteur s'y est pris pour vous amener à changer.
Votre devoir, sera organisé sous forme de paragraphes et devra comporter un dialogue au style direct
d'au moins cinq lignes en vert et un passage au discours rapporté d'au moins 5 ligne en rouge.
Votre devoir faira plus d'une page recto verso.
Rédaction:

J'avais 13 ans, j'étais une élève du genre sérieuse à l'école mais un jour un drame familial est survenue ma tante, nous à quitter suite à un cancer.
Pour moi cela était très dur, car j'étais la plus proche d'elle dans ma famille, c'était comme la mère que je n'avais pas pu avoir.
J'avais tellement mal, que celui-ci  ressortait  par ma façon de parler insolemment, à mon père, ma sœur et à tout mes autres proches d'ailleurs.
A ce moment là, je n'arrivais pas à me confier à eux pour moi c'était trop dur d’extériorisée ce que je ressentais.
En moi même je me disais qu'ils ne pouvaient point me comprendre car ils étaient pas à ma place, je ne voyais pas comment ils pouvaient le faire,  pour la bonne et unique raison qu'ils n'avaient pas du tout les mêmes liens avec ma tante, eux c'étaient plus tôt du genre: Bonjour, comment vas tu aujourd'hui puis quelle temps fait-il chez vous et la conversation s'arrêtait là.
Alors que moi je partageais mes moindres secrets avec elle, je ne voyais pas ma vie sans elle mais je me disais que j'allais devoir m'y habituer seule sans en parler à qui que ce soit.
Mais peut après son décès mes notes chuta, encore et toujours, je me faisais  disputer  à chaque fois qu'ont allaient chercher mes bulletins scolaires  et puis à l'école on ne m'avait pas non plus faciliter les choses , on m’avait rendu la vie encore plus difficile qu’elle ne l’était déjà, puisque mes camarades  me regardaient et rigolais, je n'ai jamais vraiment sue en réalité ce qu'on me reprochait réellement même à l'heure actuel ou je vous parle.
Je gardais tout pour moi j'étais au bord du gouffre.
‘’Je n'aurai pas du vivre tout sa à mon âge mais je l'ai vécu et surmonter ’‘pensa t’ai-je
Je ne me rendais vraiment pas compte à quelle point j'étais entrain de me détruire, ainsi surtout de détruire les personnes autour de moi, jusqu'à ce qu'une personne vienne me parler alors que je ne la connaissais pas vraiment c'était ma professeur de Surf de colonies de vacances.
Un jour, elle m’a demandée pourquoi j’étais aussi triste.
Je lui ai donc révéler mon passé, car le feeling avait bien évoluée entre nous.
Tout d'abord je lui ai parler du décès de ma tante qui m'avait terriblement bouleversé de sorte que je n'arrivais pas à faire mon deuil et que mon mal ressortais sur mes proches puis ensuite je lui est parlé de mes notes qui chutaient car j'avais complétement baisser les bras et que je ne pouvais plus supporter les moqueries en classe.. vert
(Ce qui me faisait le plus de mal dans tout ça, c'était que je répondais de façon méchante et insolente à mes proches sans le vouloir, alors qu’en classe j'étais même pas fichu d'aligner trois petits mots, lui ai-je confié.
Elle m'écouta attentivement. )
(Concentre toi, sur ton futur et pas  sur  des choses qui sont éphémère, Vis ta vie, ne t'occupe pas de ce que racontent les autres, car le silence parle déjà en lui-même’’ m'a-t-elle répondu.
‘’Il faut que tu te  confie  à tes proches et à ta famille.’’ m’a-t-elle conseillée.)
 J'ai eu du mal à en parler et puis au bout d'un moment c'est sortit tout seul, sa m'a énormément soulagée de leur dire enfin tout  ce que j’avais sur le cœur, je n'aurai jamais pensé qu'un jour ils puissent me comprendre, et me soutenir autant que le jour ou la vérité à pris le dessus, il n'y à que par les erreurs qu'on apprends.
J'ai appris peux après que je m'étais confiée à la championne  du monde de surf, je me disais qu'elle n'allais plus jamais me reparler après que cette colonie soit terminé, car pour moi les personnes célèbres  pour la plus part, ce prennent de haut mais en fait il y à des exception comme elle.
Encore une fois je me suis trompé et nous sommes restés en contact, je la remercierai  jamais assez  pour m'avoir fait comprendre que mes proches sincères ainsi que ma famille, seront toujours là à mes cotés même dans les pires moment de ma vie.
 
Depuis que Anne m’avait dit,  certaines choses qui m’avait énormément touchée, plus jamais je ne leurs ai parler comme ça de ma vie, j’avais changer mon comportement  et je leur confiaient  mes moindres petits soucis dorénavant et mes notes remontèrent  en flèche petit à petit, cela mis du temps mais j'ai finis par faire mon deuil et me dire que ma tante serai fière de  moi ainsi que de mon courage à l'heure actuelle, si elle était toujours de ce monde.


Merci par avance Mathilda
Bon week-end. eco100
Avatar de l’utilisateur
Mathilda
Curieux...
 
Messages: 171
Inscription: Dim 07 Oct 2012 , 6:02 pm

Re: Rédaction comportement

Nouveau messagede Le Dirlo... » Sam 26 Nov 2016 , 6:24 pm

Sujet: Un ami ou un adulte de votre entourage vous a convaincu de changer votre comportement.
Vous raconterez cette expérience en rappelant d'abord comment vous vous comportiez puis comment votre interlocuteur s'y est pris pour vous amener à changer.
Votre devoir sera organisé sous forme de paragraphes et devra comporter un dialogue au style direct d'au moins cinq lignes en vert et un passage au discours rapporté d'au moins 5 lignes en rouge.
Votre devoir fera plus d'une page recto verso.


Rédaction (corrigée) :

J'avais 13 ans. J'étais une élève plutôt sérieuse à l'école. Mais un jour un drame familial est survenu. Ma tante nous a quitté suite à un cancer.
Pour moi cela a été très dur car j'étais la plus proche d'elle dans ma famille. C'était un peu la mère que je n'avais pas pu avoir.
J'avais tellement mal que cela se ressentait dans ma façon de parler insolemment à mon père, à ma sœur et à tous mes autres proches d'ailleurs.
A ce moment là, je n'arrivais pas à me confier à eux car pour moi c'était trop dur d’extérioriser ce que je ressentais.
En moi même je me disais qu'il ne pouvait pas me comprendre car ils n'étaient pas à ma place. Je ne voyais pas comment ils pouvaient le faire, pour la bonne et unique raison qu'ils n'avaient pas du tout les mêmes liens avec ma tante : eux c'étaient plus tôt du genre : Bonjour, comment vas-tu aujourd'hui ? Puis quel temps fait-il chez vous ?... Et la conversation s'arrêtait là.
Alors que moi je partageais mes moindres secrets avec elle. Je ne voyais pas ma vie sans elle et je me disais que j'allais devoir m'y habituer, seule, sans pouvoir en parler à qui que ce soit.

Mais peu après son décès mes notes chutèrent, encore et toujours. Je me faisais disputer à chaque fois qu'on allait chercher mes bulletins scolaires. Et puis même à l'école on ne m'avait pas non plus facilité les choses. On m’avait rendu la vie encore plus difficile qu’elle ne l’était déjà, puisque mes camarades me regardaient et rigolaient. Je n'ai jamais vraiment su en réalité ce qu'on me reprochait même à l'heure actuelle ou j'écris ces lignes.
Je gardais tout pour moi. J'étais au bord du gouffre.
"Je n'aurais pas du vivre tout ça à mon âge mais je l'ai vécu et surmonté", pensais-je.

Je ne me rendais vraiment pas compte à quel point j'étais en train de me détruire, et surtout de détruire les relations avec les personnes de mon entourage. Tout allait donc très mal jusqu'à ce qu'une personne vienne me parler. Je ne la connaissais pas vraiment. C'était ma professeur de surf, rencontrée lors de colonies de vacances.
Un jour, elle m’a demandé pourquoi j’étais aussi triste.
Je lui ai donc révélé mon passé, car je lui faisais confiance.

Tout d'abord je lui ai parlé du décès de ma tante qui m'avait terriblement bouleversé de sorte que je n'arrivais pas à faire mon deuil et que mon mal ressortait sur mes proches puis ensuite je lui ai parlé de mes notes qui chutaient car j'avais complétement baisser les bras et que je ne pouvais plus supporter les moqueries en classe.
Ce qui me faisait le plus de mal dans tout ça, c'était que je répondais de façon méchante et insolente à mes proches sans le vouloir, alors qu’en classe je n'étais même pas fichu d'aligner trois petits mots, lui ai-je confié.
Elle m'écouta attentivement.
- Concentre-toi sur ton futur et pas sur des choses qui sont éphémères. Vis ta vie, ne t'occupe pas de ce que racontent les autres, car le silence parle déjà en lui-même’’ m'a-t-elle répondu.
- Il faut que tu te confie à tes proches et à ta famille, m’a-t-elle finalement conseillée.

J'ai eu du mal à en parler et puis au bout d'un moment, c'est sorti tout seul. Cela m'a énormément soulagé de leur dire enfin tout ce que j’avais sur le cœur. Je n'aurais jamais pensé qu'un jour ils puissent me comprendre, et me soutenir autant que le jour ou la vérité a pris le dessus. Il n'y a que par ses erreurs que l'on apprend.

J'ai appris peu après que je m'étais confiée à la championne du monde de surf ! Je me disais qu'elle n'allait plus jamais me reparler une fois cette colonie terminée, car pour moi, les personnes célèbres pour la plupart, se prennent de haut. Mais en fait, il y a des exceptions, comme elle.
Encore une fois je me suis trompée et nous sommes finalement restées en contact. Je ne la remercierai jamais assez de m'avoir fait comprendre que mes proches sincères, ainsi que ma famille, seront toujours là à mes côtés, même dans les pires moment de ma vie.

Depuis que Anne m’avait dit toutes ces choses qui m’avait énormément touché, plus jamais je ne leur ai parlé comme ça depuis. J’avais changé mon comportement et je leur confiais dorénavant mes moindres petits soucis . Même à l'école les choses s'arrangèrent et mes notes remontèrent petit à petit.
Cela mit du temps mais j'ai fini par faire mon deuil et me dire que ma tante serait fière de moi aujourd'hui, si elle était toujours de ce monde.

...

Et toujours les mêmes remarques... !!!... Il faut te relire !!... Et faire des phrases courtes (et donc simples) !...

Mais je suis bien content de constater qu'il y a du mieux dans tes écrits !!!... Continue comme ça !!!... eco100

(Et ta tante doit avoir le sourire... Où qu'elle soit !!...)

:wink:
...
Notre Vie Nous Appartient !...
...
Avatar de l’utilisateur
Le Dirlo...
Assistant Scolaire
 
Messages: 2959
Inscription: Jeu 28 Déc 2006 , 1:44 pm
Localisation: La Terre...


Retourner vers Au secours !...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

cron